Vous êtes près d'une centaine à me "visiter" chaque jour. Cela donne envie de continuer. Merci. Veuillez m'aider à améliorer ce blog grâce à vos commentaires, j'en prends toujours bonne note.


Dimanche 6 août 7 06 /08 /Août 06:13
Bonjour

Ce blog porte le nom de la cave dans laquelle je travaillais jusqu'à présent à Bayonne. Cette aventure se termine le 14 aout prochain. Par respect envers l'entreprise, je continuerai mon blog sous mon propre nom.

A la veille de cette fin de fête de Bayonne, je tenais sincèrement à remercier les personnes qui m'ont fait confiance pour ce travail, à mes voisins Christian (Xurasko), Christian (BDM) et Christian (Tatoo Spirit), à la pena des Pestiliak, à toute l'équipe du Xurasko team, à tous les bayonnais qui m'ont accueillit les bras ouverts et enfin à toutes les personnes qui me mettent les larmes aux yeux pendant ces dernières fêtes...

Je ne peux citer toutes les personnes que j'embrasse sincèrement. Je vous promets de revenir le plus souvent possible au pays basque. Je suis tombé fou amoureux de cette région.

Professionnellement, je tenais à remercier Charles Hours, François Laplace, Michel Riousperous, Peio Espil, et tous ceux que j'oublie forcément.

Mon futur se situe dans mon Perigord natal où mon petit Noé pourra grandir avec son papa et sa maman.

Merci à tous ceux qui m'ont lu.

Merci.

A très bientôt.

Par Damien AUTHIER - Publié dans : vignoblesetchateaux
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mercredi 5 juillet 3 05 /07 /Juil 16:00
Sur le blog d'Olif, j'ai trouvé ce petit questionnaire créé par Estèbe

1 - Votre rouge d'anniversaire, de mariage, de première communion. De fête, quoi

Pour mon anniversaire, c'est une tradition,  je bois un Pichon Baron sur le meilleur millésime possible (et trouvable). C'est le premier vin que j'ai dégusté et qui m'a donné une certaine émotion...c'était un 1990... je m'en souviens comme si c'était hier.

Pour mon (futur) mariage, je verrai bien un mini bar à vin avec du Morgon de Marcel Lapierre, de l'Aurel de Basile Saint Germain et le Saumur des Fosse-sèche. Des trucs faciles à boire, qu'on peut s'envoyer par litre s'en se faire mal.

2 - La charcutaille qui vous rend fou

Le jambon de Bayonne de Jean Codega. Quiconque n'a pas gouté ce jambon n'a jamais mangé de Bayonne.

3 - Un blanc de bord de mer, quand le soleil rougeoie sur les flots et que le bar de ligne frétille dans l'assiette.

Une cuvée Marie de Charles Hours en Jurançon sec. Bien frais.

4 - Un fromage dont le sillage vous a marqué à jamais

Un cabécou bien fait ou un anneau du Vic Bilh avec la cuvée Magis de Julien de Savignac...rapport qualité prix imbattable en Bergerac.

5 - Un rouge de tous les jours, de comptoir, de pique-nique. De soif quoi.

En ce moment, ça serait les Vinas Viejas de Baltasar en Calatayud. Pas cher, servi à 15-16°, ça coule tout seul.

6 - Que mettre dans un sandwich pour le rendre archi slurpique? Hein? Quoi?

Une baguette du fournil Montaut et un bocal entier du foie gras de ma grand mère. Je boirai bien un peu de Manon du Clos Marie avec, pas trop frais.

7 - Votre cave flambe, vous ne pouvez sauver qu'une bouteille de blanc. Laquelle?

Qu'est-ce que j'ai en blanc dans ma cave...mouais pas grand chose de vraiment extraordinaire...ah si je sauverai ma bouteille de Bas Armagnac (c'est fait avec du vin blanc, non ?) de Dartigalongue millésime 1940 (mis en bouteille en 2001). Comme ça, je pleurerai mes autres bouteilles disparues avec quelque chose d'efficace pour tout oublier.

8 - Votre littérature gastro ou viticole de chevet?

J'aime feuilleter Le Vin par André Dominé. La partie historique des vignobles du monde entier est passionnante. Bien que le livre ne soit pas complet sur tout. Sinon, Le Traité de viticulture et d'oenologie durables par Joël Rochard, qui me sert pour bosser sur mon bouquin (tiens, je ne vous en ai jamais parlé encore) mais je vous avoue qu'actuellement il me sert plus de somnifère qu'autre chose...

9 - Un vin qui fait des bulles. Ben oui, il en faut bien un.

Un 1996 de Jacquesson en extra brut. Aérien, génial.

10 – Le barbecue crépite. Que poser dessus?

Une côte de boeuf, pardi. A part que chez moi, c'est une plancha, pas un barbeuc. Avec un truc pétaradant du style Moulin saint georges pas trop vieux ou un Antonin et Louis du Mas de la Seranne.

11 - Le vin et le mets de la fin

Un gâteau basque de Bixente Marichular avec un vieux millésime d'Uroulat. Déjà testé avec un 1990. Magnifique.

Si vous reprenez ce questionnaire, veuillez mettre votre lien en commentaire, merci...

Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 22 juin 4 22 /06 /Juin 10:31
Une nouvelle fois, beaucoup de monde en ville hier soir, pour la fête de la musique...
Vu le nombre de scène à Bayonne, on ne peut pas tout voir, mais quelques groupes m'ont particulièrement plu : les Just Friends, groupe de Jazz (place des 5 cantons), de très bon musiciens, un vrai régal. J'ai été époustouflé par la Old School Funky Family, des musiciens déjantés, du funk à l'état pur (pont marengo). Et enfin, le programme annonçant "Yaninga, toute la chaleur de la musique congolaise" (face à la cave), je m'attendais à des musiciens "du cru"...quel étonnement en voyant quatre (très) jeunes musiciens d'un style plus proche de celui de Biarritz que de Pointe-Noire...et ils étaient bien plus qu'à la hauteur !

Dégustation dimanche dernier :

Jacquesson 1996
(extra brut) : dégorgement janvier 2006, dosage 3.5gr/l, dégusté avec un foie gras de canard de David Lemasson (Saint Girons - Ariège), très aérien, une bulle fine et persistante, on remarque facilement cette griffe Jacquesson qu'on retrouve encore sur la 728.

Dégustation des vins de Buil & Giné : D.O. Priorat, Montsant, Rueda et Toro. Un premier Priorat intéressant (Grenache Carignan) Giné Giné. Découverte de la D.O. Montsant (assemblage de tempranillo, cabernet, grenache...) avec les cuvées 17-XI et Baboix. J'ai apprécié la franchise du 17-XI et la structure de Baboix. Enfin le Toro Buil, d'une puissance acceptable, pas trop sur la crème de fruit comme trop souvent en Toro.


Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 15 juin 4 15 /06 /Juin 15:53
A part les quelques réticents, nous avons à ce jour les trois quarts des grands bordelais (je parle naturellement des prix des primeurs 2005 qui se sont fait attendre).
Tout le monde le sait, c'est de notoriété publique, 2005 est grand, 2005 est sublime, 2005 va foutre en l'air pas mal de trésorerie...
Passons les prix variant de 50 à 250% depuis 2004, je vous donne un tuyau :

Vous voulez acheté bon et pas (trop) cher ?
Mes conseils :
12 bouteilles de Clos Puy Arnaud 2005 Côtes de Castillon de15 à 17 euros l'unité HT
6 bouteilles de Château Moulin Saint George 2005 St Emilion Grand cru 30 à 35 euros HT
6 Fleur Cardinale 2005 St Emilion Grand cru aux environ de 25 euros HTet voir peut-être 6 ou 12 bouteilles de La Forge de Maltus aussi en St Emilion (30€ ?)
Cela vous fait 24 bouteilles pour 500€ environ (le prix du magnum de Haut Brion 2005 environ...).
Par Damien AUTHIER - Publié dans : dégustation de vins et spiritueux
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mercredi 14 juin 3 14 /06 /Juin 17:50
Dégustés hier soir avec quelques bons fromages :

Domaine Nicolas Brunet Vouvray demi-sec 1989 : malgré une "transpiration" de la bouteille au niveau du bouchon, le vin gardait une superbe fraicheur, toujours surprenant depuis la dernière dégustation ! Un léger abricoté confit...superbe tenu sur un foie gras de canard.

Alta Vista Malbec Premium 2003 Mendoza Argentine : un malbec classic, un poil agressif au nez mais tendre en bouche. Sur un pavé de la Ginesteraie (Chèvre d'Albi), accord intéressant.

Condado de Haza 1999 Ribera del Duero Espagne : cette bouteille m'a fait peur à l'ouverture...un bouchon médiocre, une franche acidité qui s'est fondu dans la carafe...ouf ! Un ribera classic, servi sur un Gabietou (mi-brebis mi-vache du Béarn).

Castello Banfi 1999 Brunello di Montalcino Italie : je n'ai pas trouvé le monstre de bois que l'on m'avait annoncé (peut-être à cause des précédents...). Un vin d'une belle finesse, avec un potentiel de garde encore intéressant. Accord amusant avec un Gruyère d'alpage de 30 mois.
Par Damien AUTHIER - Publié dans : dégustation de vins et spiritueux
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 10 juin 6 10 /06 /Juin 19:40
Les amoureux du vignobles de Margaux ne dorment plus que d'un oeil, surveillant le bruit des tractopelles approchant...sinique ? je ne me le permettrais pas.

Voyez plutôt la carte...et oui le grand contournement de Bordeaux va soit ceinturer, soit traverser un des plus beau terroir au monde. Connaissant bien les médocains, cette autoroute, elle n'est pas prête d'être construite !

Le problème de ce contournement est très ancien...par l'est, par l'ouest ? De toute façon, il y a de la vigne presque partout, donc forcément, on partait au clash.



Il y avait peut-être une solution de faire passer l'autoroute le plus proche possible de l'océan. Là c'est la forêt qui en aurait pris un coup. Mais cela me semblait mieux tout de même.

Par l'ouest, c'est déjà le grand bazar...on bien vu ce que ça a donné pour l'autoroute Bordeaux-Lyon : grand contournement de Saint Emilion et un truc bizarre autour de Libourne.

Des solutions ? Au dessus de Saint Estephe peut-être ? En tous cas, l'axe vers l'Espagne doit être amélioré et pas seulement en Gironde. C'est dans ces situations qu'on se rend compte de l'importance d'encourager le feroutage et autre moyen que la route pour le transport de marchandises. Le milieu du vin est le premier concerné : tous les vins que je commercialise sont transportés par la route...

Pour rester dans cette ambiance morose, le BO est champion de france...on n'a pas fini d'en entendre parler.
Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 10 juin 6 10 /06 /Juin 01:45
Vu sur un site suisse, les prophéties de notre bobby international. Je vous conseille de lire l'article avant de lire mes commentaires.

1."le système de distribution va vivre une révolution"...ah bon, c'est pas déjà le cas ? La GD et la vente on-line ont déjà largement boulversé la commercialisation des vins en une petite décennie...

2."l'internet du vin jouera un rôle de premier plan"...ça fait bien deux ans qu'on trouve tout et n'importe quoi sur la dégustation et la vente des vins sur le net. Il est indéniable que internet joue déjà un rôle de premier plan.

3."Les meilleurs vins vont faire l’objet de combats féroces"...faut ouvrir les yeux, ça a commencé bien avant le fameux millésime du millénaire. La preuve en est, aujourd'hui, avec l'attente des primeurs 2005.

4."
La France va connaître une dure période"...incroyable ! Prevenez tous nos petits vignerons bordelais, ils risquent de rencontrer une grave crise !... Eh coco, reveille toi, ça fait plus de dix ans que la qualité des vins de certaines régions ne progressent pas alors que la consommation de vin courant chute continuellement. Les maïssiculteurs qui ont planté de la vigne dans les années 60-70, voir 80, pour faire comme le voisin ou en pensant qu'il s'en mettront plein les poches avec une qualité de vin très moyen, aujourd'hui pleurent déjà...et ça c'est pas nouveau !

5."
Les bouchons de liège vont se raréfier"...et c'est tant mieux ! mais l'attitude des restaurateurs, des cavistes et des bars n'aident pas beaucoup à habituer la clientèle française...enlever le tire bouchon des mains des français c'est comme un fromage de brebis sans sa confiture de cerise...

6."
L’Espagne brillera au firmament du monde du vin"...il est évident que le rapport qualité prix des vins courants espagnols écrase celui des français...la concurrence étrangère n'est donc pas là où on le pensait. En ce qui concerne les grands vins espagnols (chers), tant qu'il resteront 36 mois en barriques américaines, cela ne m'interessera pas. N'oublions pas que dans ma cave à Bayonne, trois bouteilles sur dix venudes à moins de 20 euros sont espagnoles.

7."
Le Malbec va entrer au panthéon des cépages"...un petit effet d'annonce...les amateurs de vin savent déjà qu' un beau cahors gardé une décennie en cave, c'est une petite merveille.

8. "
La Côte centrale de Californie règnera sur l’Amérique"...si tu le dis...si il y a bien un truc dont je me fous complètement...

9."
L’Italie du Sud va prendre son essor"...comme l'a fait l'espagne il y a quelques années. Le tout est de créer des réseaux de distribution plus rationnel qu'aujourd'hui.

10."
Le vin non boisé trouvera une plus large audience"...lire ça de Bob...ça me régale. Et alors ? Bob, il en dira quoi de ces vins ? Tanzer, il en dira quoi, lui aussi ? Vous allez changer de notation et d'avis sur ces vins pour vous adaptez ? Comme Madona, vous suivrez l'air du temps, sachant que vous avez déjà descendu d'excellents vins non-boisés...Les propos sont contradictoires : l'espagne brillera et les vins non boisés aussi ? Bizarre. Enfin, si la cuvée AUREL du Domaine Les Aurelles a une plus large audience j'en serais ravi.

11."
La qualité sera récompensée" ...la médiocrité des vins français courants est déjà sanctionné, donc forcément...

12. "
Le monde du vin va encore se diversifier"...en pèriode du "tout-foutchbol", ça me fait penser à ces joueurs français qui partent à l'étranger pour "gagner des titres" et surtout plus de fric...évidemment de la vigne, il va en avoir partout. Si l'Afghanistan se met à planter de la vigne au lieu du pavot, j'en serais le premier ravi. Si l'europe de l'Est arrive à créer des vignobles pour faire vivre son agriculture, c'est tant mieux. A nous de continuer à améliorer nos vins "de la vieille Europe" pour garder notre place. Mais ça c'est pas gagner.

Pour résumer, notre petit Bob, il a fait comme une bonne voyante : une belle observation de la situation actuelle, un peu de psycho et le tour est joué. Rien de sensationnel, pas de station mir sur Paris, bref rien de nouveau...ça me fait penser à Mondovino. Les journalistes vont s'en donner à coeur joie.

Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 9 juin 5 09 /06 /Juin 10:24
C'est parti pour un mois. Un mois de joie, de déception, d'espoir et de frustration. Tout d'abord une pensée à toutes celles et tous ceux qui vont souffrir...

Combien de télécommandes écrasées sur la table basse? Combien d'arbitres insultés parce que franchement là "y-avait-pas-hors-jeu"? Combien de postes de télévision tabassés par le haut voir par  les côtés? Combien de compagnes brimées parce que c'est carrement pas l'heure de passer l'aspirateur ? Combien de litres de bière et de kilos de chips-pizza ingurgités ? Seul le Dieu-Foutchbole le sait.




Clearstream à la poubelle, l'insécurité disparue, Chirac on s'en tape, fini la racaille (je vous conseille ce lien), que va bien pouvoir faire notre ministre de l'intérieur pour continuer à surfer sur l'actualité ? ça y est la société met ses oeillères, plus rien ne pourra la déstabiliser, sauf si l'équipe favorite rentre "avant leur carte postale"...

Il y a ceux qui dénoncent ces milliardaires en short qui poussent un ballon sur du gazon et ceux qui affirment que le foutchbole est le premier outil de la mondialisation...personnellement, je n'ai pas d'avis, je regarde, j'observe avec un oeil amusé. Revenons en à nos moutons.

Dégustation des principaux vins des vignobles Dourthe.

Ch. Belgrave Haut Médoc 2001
Diane de Belgrave Haut Médoc 2004
Ch. La Garde Pessac Léognan 2001
Ch. Le Boscq Saint Estephe 2001
Héritage de le Boscq Saint Estephe 2003
Ch. Tronquoy Lalande Saint Estephe 2001
Dourthe La Grande cuvée Graves 2004
Je vais simplement vous dire que ces vins ne seront pas vendus dans ma cave. Seul le vin de marque Dourthe en Graves était intéressant pour son rapport qualité prix. C'est d'ailleurs la seule bouteille que l'on a terminée.


Dégustation des achats ibéyesque de Benoit (la meilleur table privée de la côte basque) :

Cornas Vieilles vignes de Tardieu Laurent 1999 : mesdames messieurs, si vous avez cette bouteille dans votre cave...régalez vous ! Une densité et un équilibre bien ficelé, une épice traditionnelle de la syrah, un fruit craquant comme la jambe de Cissé (je ne pouvais pas m'en passer) , on ne lassait pas de sa longueur...un vin remarquable.

Dom. de la Janasse Chateauneuf du Pape Vieilles vignes 1999 : un nez sur la levure, s'estompant un chouya en carafe, un vin qui n'a même pas appuyé sur la pédale tellement il y en a dessous...plus sérieusement, la matière de ce vin annonce une garde d'au moins cinq années supplémentaires.

Ces vins servis avec la plus délicieuse salade de pâtes que je n'ai jamais mangé (désolé maman), une sélection de Frédéric pour les fromages (Cantal, Saint Félicien et camembert), une jolie glace à la vanille pour faire couler tout ça...simple et efficace. J'adore.
Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 6 juin 2 06 /06 /Juin 13:06
Non, promis je ne le ferais plus. Se pointer au guichet de La Poste un mardi matin, juste pour aller chercher des colis pré-payés, ce n'est pas une bonne idée. Commencer sa semaine de travail comme ça, c'est comme débuter un repas par un Fernet Branca.

Sans faire les nostalgiques à deux francs, quand j'achetais mes timbres pour ma collection à l'âge de 10 ans, on me disais bonjour à l'entrée du bureau de poste, il y avait du monde certes, mais des sièges pour s'assoir, des habitants du village, souriant, discutant. Je me souviens encore de cette grande vitre avec ses petits trous pour parler, qui me tardais d'atteindre. Je ne les jamais atteint puisqu'ils les ont remplacé par des micros pour enlever cette grand vitre blindée quelques années plus tard.

Bref, ce matin à La Poste de Bayonne : plus d'une trentaine de personnes, quatre guichets ouverts. Puisque j'y allais passer une heure, autant étudier la chose. Des personnes âgées, voir très agées, qui venaient faire oblitérer leurs enveloppes. Des colis à faire partir, des recommandés à receptionner...

A lieu de taper inutilement sur la tête des fonctionnaires qui font ce qu'ils peuvent avec les moyens qu'on leur donne (une caissière de supermarché n'est pas plus maline, mais on lui donne les moyens d'aller vite), je fais quelques propositions pour les agences de villes importantes :










- faire un guichet "à vieux", avec des sièges d'attentes, parce que faire patienter une mami de 85 ans debout pendant une heure c'est moyen, même pour des fonctionnaires de La Poste, un peu de savoir vivre tout de même. Ils comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps, donc adaptons le guichet et la guichetière à nos petits vieux.

- faire un guichet par thèmes : les opérations bancaires, les achats divers, les postages...il y a un mec, il y a très longtemps, qui s'appellait Ford, qui a inventé l'organisation scientifique du travail avec la spécialisation des tâches (inspiré de Taylor) pour gagner en productivité.

Peut-être qu'un jour les théories du 19ème siècle atteindront les têtes pensantes de La Poste.

Deux superbes repas ce week-end : El Asador et La Grange, les deux à Bayonne. Si vous voulez découvrir la cuisine espagnole, la vrai, El Asador est une magnifique adresse.

Dégustation du domaine Les Aurelles ce week end...un article dès demain.
Par Damien AUTHIER - Publié dans : pensées, réflexions, autre...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 23 mai 2 23 /05 /Mai 14:48
Recevoir dans ma cave ces trois hommes, ces trois vignerons, c'est un pur plaisir. Naturellement, on va être là pour promouvoir les vins de chacun d'entre eux, mais ce sera surtout une belle occasion de vous présenter trois grands bonhommes de la viticulture du sud ouest.

Dégustation, donc, samedi prochain, de 10 h à 20 h, des Jurançon Clos Uroulat et Jurançon sec Cuvée Marie 2004 et Cuvée Marie "Vin de raisins surmuris" produit en 2003, des Madiran du Château d'Aydie et des Irouleguy du Domaine Arretxea, en présence des propriétaires...

Vous êtes, chers lecteurs, tous cordialement invités. D'autant plus que samedi, c'est le dernier match de l'Aviron Bayonnais et que le maintient va se jouer...la ville va s'enflammer quoi qu'il arrive.


Petites trouvailles sur la toile :

- Le blog du producteur des champagnes Tarlant, avec des vidéos diverses, assez explicites. Je vous conseille notamment la video du dégorgement à la volée ! Enfin un vigneron a compris que la fabrication d'un champagne ce n'est pas si simple que ça et que cela devient beaucoup plus compréhensible avec une simple démo en vidéo...et dire que LVMH ni a toujours pas pensé...comme quoi, de bonnes idées remplace souvent un gros budget marketing...

- Une vidéo qui n'a rien à voir avec le vin...c'est juste pour le plaisir. Au début des années 90, le rugby n'était pas encore professionnel. Lors de certain match, on atteignait une tension hallucinante entre deux équipes. Cette video pourra choquer, certes, mais l'engagement est total. Vous y verrez un certain Moscato, qui, au lieu de dire des bêtises sur les supporters de l'aviron bayonnais à qui veut bien l'écouter, ferait bien de regarder en arrière de temps en temps...Je vous propose donc de revoir La première mi-temps puis La deuxième mi-temps du match aller des 8èmes de finale 1991 entre Toulon et Bègles...
Par Damien AUTHIER - Publié dans : dégustation de vins et spiritueux
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus