Trop salé ?.... ;-)

Publié le par Damien AUTHIER

Antoine et moi-même avons eu l'idée il y a plus d'un an d'organiser des repas dégustation avec ce principe : dix convives, un repas dégustation dans un restaurant à chaque fois différent où le chef nous concocte un menu à 50 euros, chaque invités sélectionne un vin dans sa cave personnelle qu'il confit au maître de cérémonie. Ce dernier est le seul à connaître l'intégralité des vins qui seront servis à l'aveugle et s'occupe de l'accord mets et vin. Voici un résumé de la soirée :

On commence par un Krug 1990 très décevant, on retrouve le nez brioché et beurré mais dès la mise en bouche, une acidité étrange dérange l'ensemble des convives...à en douter sur la provenance !

Magnifique surprise ensuite avec un Vouvray demi-sec 1989 de Brunet, heureusement nous avions deux bouteilles...Les jolies découvertes de Patrick...

Ensuite, Frédéric, qui nous a fait l'honneur d'être parmi nous, nous a fait découvrir un Mercurey 1er Cru Les Champs Martin du Domaine Lorenzon 1996, d'une structure surprenante, parfait à boire.

Nous continuons avec un Chianti Classico d'Antinori Reserve 1998, une très belle bouteille de vin dégotée par David dans une cave à Florence. Là tout le monde s'est bien gaufré en partant sur la rive gauche  sauf peut-être Marc qui doutait seul dans son coin...Dense et velouté en bouche, un sangiovese très flatteur avec un bel avenir.

Suit un monocépage Graciano en Rioja de la Bodega Ljalba Crianza 2003, très épicé, poivre blanc, trop peut-être mais intéressant à déguster. Difficile à accorder, à déguster sur des petites tapas relevées je pense.



La fameuse cuvée Hegoxuri du Domaine Arretxea 2001 qui m'a été offerte par Michel Riousperous. Antoine est d'abord parti sur sauvignon pour se raviser sur le manseng. Bien vu. Bien aidé aussi (je lui montré les réponses sous la table dès qu'il se gauffrait complètement, c'est pour ça qu'il a était presque bon hier soir...ne vous inquiétez pas, il ne sait pas se servir d'un ordinateur...il ne risque pas de lire ceci...donc soyez indulgent avec lui, ça lui fait tellement plaisir...).


Mis à part le décevant Krug, jusqu'ici tout allait bien...mais la suite s'est gâtée...





Trois vins qui auraient du être bu il y a quelques années : Ch. Dauzac 1975 Margaux, Ch. Grand Barrail Lamarzelle Figeac 1975 St Emilion Grand cru classé (à l'époque) et  Ch. Les trois chardons 1990 (Margaux)














Rauzan Segla 1996 Margaux
, m'a inquiété à l'ouverture avec un bouchon "transpirant". J'avais un très léger bouchon au nez comme en bouche, et je ne pense pas que cette bouteille nous a livrée tous ce qu'elle détenait...à regouter bien sur !

Nous avons fini sur le dessert avec un Moscato d'asti Bera Canelli 2005, décevant face au Vole di Farfalle du premier repas dégustation. Un fond de verre sur la levure...mais ça je vous l'avez déjà dit...

Benoit nous avait gardé un Oublée de la Rectorie...toujours aussi fabuleux pour moi.

Parce que nous sommes de grand gourmand, un dernier Guiraud 1997 nous attendait à la cave...magnifique.




Merci à tous les participants, Patrick, Marc, David, Olivier, Benoit, Franck, Antoine et Frédéric. J'ai passé un bon moment, je retiens de la soirée le demi-sec en Vouvray et les rouges Mercurey et Chianti, qui ont été tous les trois des choix judicieux et de jolies découvertes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dam 08/07/2006 19:56

1 - mon meilleur ami me vouvoie : vous avez vu le respect que j'impose même à des amis qui n'osent me tutoyer...2 - reprendre la guéguerre blanc-bleu contre rouge-blanc pour si peu franchement...mais bon, on sait qui aura le plus beau stade la saison prochaine (et le plus remplis aussi,  d'ailleurs)3 - en ce qui concerne les bouteilles de cette soirée, peux tu me rappeller; mon cher antoine, ce que tu avais amené de BON ??? (hormis toutes tes bouteilles bouchonnées ???)merci de lire tous ceci au 42ème degré.a lundi antoine.

VIGNAC 08/07/2006 19:11

Cher Monsieur Authier,
Suite à la découverte de votre Blog (normalement je n\\\'apporte pas de d\\\'interêt aux choses provenant de Bayonne), j\\\'ai eu l\\\'agréable surprise de découvrir votre jalousie sur mes talents de dégustateur à l\\\'aveugle. Il est  donc normal de vous voir inventer des prétextes de \\\'\\\'Bayonnais\\\'\\\' pour vous remonter le moral.... Mais bon, sachez que vu les conditions de garde de vos bouteilles à votre cave, il est normal de confondre un manseng avec un sauvignon... (je suis sur qu\\\'il va le lire car il fait comme si il savait se servir d\\\'un ordinateur)....
A heureusement que son fils à un tonton comme moi... Autrement la descendance Authier laisserait à désirer....
Je t\\\'aime mon loulou